1

Please like me #1

#9

Margaux Blanchart

Commissaire: Anna Ozanne

1996 Rue Saint-Adalbert

Diplômée des Beaux-arts de Liège (ESAVL, 2021), Margaux Blanchart utilise l’image qu’on renvoie de soi et les outils que sont les réseaux sociaux, comme terrains d’expériences. La plasticienne, qui n’utilise comme modèle qu’elle-même, apparait et disparait d’une œuvre à l’autre, performant des attitudes empruntées à nos stéréotypes contemporains ou incarnant des images ambivalentes, mais libres, qui émergent, circulent ou persistent encore.

 

Dans Please like me #1 (1) l’artiste pousse, non sans humour, l’expérience du selfie (autoportrait photographique réalisé avec un smartphone et partagé avec d’autres personnes sur les réseaux sociaux) dans une performance vidéo qui catalyse les attentes et les frustrations d’un personnage anonyme (ou d’un des doubles de l’artiste?).

 

Cette situation fait écho au quotidien de tout artiste dont l’auto-entreprenariat constitue la majeure partie de l’activité : envoyer des candidatures pour des prix artistiques (reconnaissance), pour des expositions ou pour être défendu par une galerie (visibilité), pour des bourses ou des fonds pour créer. Se vendre, se rendre attirant, capter l’attention, être aimé : Please like me !

 

Alors que Narcisse recherche la validation de son reflet par l’Autre (cette foule implacable), et que l’artiste Warhol prédisait (1968) 15 minutes de gloire à chacun, on se rappelle que la pratique du portrait constitua, dès sa naissance, la majeure partie de sa production (15 minutes de pause étaient alors nécessaires). Le doute distillé entre réalité et fiction, entre espaces physiques, privé et public, se prolonge dans l’espace virtuel du compte Instagram « utilisateur2937 », régulièrement alimenté de selfies tout au long d’Art Au Centre.

 

(1) Le projet Please like me se déploie en deux vitrines et un compte Instagram @utilisateur2937. Please like me #1 sera suivi de Please like me #2, au prochain numéro (AAC#10).

 

Anna Ozanne