1

Please like me #2

#10

Margaux Blanchart

Commissaire : Anna Ozanne

226107 En Féronstrée

Diplômée des Beaux-arts de Liège (ESAVL, 2021), Margaux Blanchart utilise l’image que l’on renvoie de soi et les outils que sont les réseaux sociaux, comme terrains d’expériences. La plasticienne, qui n’utilise comme modèle qu’elle-même, apparaît et disparaît d’une oeuvre à l’autre, performant nos attitudes et stéréotypes contemporains.

Please like me #2* déploie une installation constituée d’une banderole à taille de la vitrine, chargée d’autoportraits que l’artiste a posté sur le réseau social Instagram au cours des années, ainsi que des stickers, qui détournent l’incitation à l’appréciation des contenus postés sur ce même réseau social.

L’oeuvre occupe l’espace marchand de la rue, de la même manière que le commerce des influenceurs utilise l’espace numérique marchand d’Instagram. Mais ici l’appel à la consommation se confond dans une demande plus crue et frontale. « Aime-moi s’il te plaît » déploie une complainte désespérément sentimentale contre le fatalisme algorithmique.

Si la première vitrine (Please like me #1, AAC9) mettait en scène, non sans humour, la préparation et le temps de pause nécessaires à un selfie réussi, cette deuxième vitrine (Please like me #2, AAC10) joue avec une atmosphère plus sombre et mélancolique. Les photographies en noir et blanc proviennent des non-publiés de l’artiste. La production surnuméraire d’images met en évidence l’aspect serial d’un face-à-face avec soimême, face aux autres, un face-à-face au temps.

 

* Le projet Please like me se déploie en deux vitrines et un compte Instagram @utilisateur2937, qui prolonge régulièrement les appels au « like » tout au long d’Art Au Centre. Please like me #2 fait suite à la précédente vitrine : Please like me #1 (6 Rue Saint-Adalbert).

Anna Ozanne