1

Heads or Tails

#9

Daisy Madden-Wells

Artiste sélectionnée dans le cadre de l’appel à projets

217100 Rue Saint-Gilles

Daisy Madden-Wells explore comment le langage visuel du mythique et du bestial agit comme notre mandataire, ou médiateur, entre la forme physique et l’intangible. Ces formes deviennent un caractère linguistique ou glyphe, outil nécessaire pour exprimer ce pour quoi nous n’avons pas les mots.

Elle subvertit la pratique héraldique qui consiste à utiliser des personnages pour représenter le « caractère », en sculptant ses œuvres pour qu’elles agissent comme des vaisseaux de vulnérabilité plutôt que des symboles opaques de puissance. En créant une intimité sympathique à l’aide de figures archétypales, elle remet en question les récits enchâssés, la manière dont nous racontons nos histoires et « sommes d’accord » sur l’histoire – illustrée dans la grimace incertaine du lion héraldique.

Cela se reflète matériellement dans sa pratique artistique, avec un accent nouveau sur les techniques « d’art populaire » – telles que le papier mâché – traditionnellement utilisées pour créer des costumes et des structures temporaires comme outil de loisirs et de narration caricaturale.

L’œuvre exposée dans la vitrine suivra ce fil conducteur. Mettant en scène un lion en lutte éternelle avec un serpent, l’œuvre explorera le moment précédant le « moment décisif » – juste avant le coup de grâce, une seconde avant la création des mythes. Le lion et le serpent sont choisis car ils existent dans le lexique de l’imagerie mythique. Ils sont si grandiloquents qu’ils en deviennent banals – de cette façon, ils sont également capables de représenter le plus commun d’entre nous. La lutte épique du quotidien, dans laquelle nous sommes tous certains d’être les protagonistes de notre propre histoire. Et nous le sommes.

 

Daisy Madden-Wells