1

Warning: Undefined array key "current_expo" in /var/www/clients/client3/web4/web/wp-content/themes/artaucentre/loop/vitrine.php on line 25

To Marie / Aan Marie

#12

Liselore Vandeput

Artiste sélectionnée dans le cadre de l’appel à projets

2957b Rue des Carmes

Le 10 juillet 2021, Liselore Vandeput a reçu le plus remarquable des cadeaux d’anniversaire. À minuit précise, sa colocataire lui a offert une plante en annonçant très fièrement qu’il s’agissait de la plante de la mère de Jef Geys. Après avoir digéré le choc soudain de posséder une plante appartenant jadis à la mère d’un artiste ayant grandement influencé sa pratique artistique, Liselore Vandeput s’est remémoré la mère de Jef Geys et a commencé à analyser la plante. Curieuse de savoir où cela pourrait la mener, elle a suivi son évolution. Le fait de passer beaucoup de temps avec la plante et de cogiter sur son possible nom a engendré une série de questions sur le statut des femmes, la place de la plante dans notre culture et notre société, son lien avec la classe sociale ou la nature et son nom idéal.

 

Le projet raconte l’histoire d’une plante ordinaire et de gens ordinaires, la relation de la plante avec son environnement urbain, l’empreinte locale laissée sur l’échelle mondiale et sa relation à l’homme. Comment une mémoire collective génère-t-elle des malentendus ? Et que se passe-t-il lorsque votre vrai nom n’a aucune d’importance vu que les autres vous appellent par un autre nom ?

 

L’œuvre est faite de boîtiers en plastique taille A5 contenant des images, des écrits, des photocopies, des notes et des conversations ; subtile référence à Jef Geys et sa manie d’archiver et de présenter des collections, des notes et des œuvres qui survivent au temps. L’œuvre est reliée à la vitrine par du ruban adhésif, numérotée de gauche à droite et classée chronologiquement de façon à mesurer la croissance et la durée du projet. Dans la vitrine, vous trouverez une variété de ces plantes. Celles-ci seront remises aux habitants du quartier d’ici la fin du projet. La vitrine est le reflet de notre environnement urbain dans lequel le géranium est une plante qui vit parmi les humains.

 

Le projet poursuit sa croissance tant que la plante survit.

Liselore Vandeput